29 décembre 2005

De mes jours pâlissants le flambeau se consume,Il s'éteint par degrés au souffle du malheur,Ou, s'il jette parfois une faible lueur,C'est quand ton souvenir dans mon sein le rallume;Je ne sais si les dieux me permettront enfinD'achever ici-bas ma pénible journée.Mon horizon se borne, et mon oeil incertainOse l'étendre à peine au-delà d'une année.Mais s'il faut périr au matin,S'il faut, sur une terre au bonheur destinée,Laisser échapper de ma mainCette coupe que le destinSemblait avoir pour moi de roses couronnée,Je ne demande aux... [Lire la suite]
Posté par tykeltia à 15:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 décembre 2005

Nuit sans sommeil, nuit sans soleilNuit sans amour, nuit sans éclatPlus de jardin, plus de merveilleMorphée se refuse à moiChercher l'oubli dans l'inconscienceChercher l'oubli dans l'ignoranceChercher refuge dans l'amnésiePuisque tes bras se refusent à moiNoirs désirs, noirs desseinsPensées tristes, monde incertainLa vie s'effrite autour de moiPuisque ton coeur se refuse à moiFaire cesser de tourner les moulins de mon coeur... Les jours et les nuits se ressemblent désormaisEt je continue ma longue descente vers l'enferAspirée par... [Lire la suite]
Posté par tykeltia à 07:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 décembre 2005

Le Poète

Le Poète est semblable au prince des nuées Qui hante la tempête et se rit de l'archer; Exilé sur le sol au milieu des huées, Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. Baudelaire (L'Albatros)
Posté par tykeltia à 17:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 novembre 2005

La Destruction

Sans cesse à mes côtés s'agite le Démon; Il nage autour de moi comme un air impalpable; Je l'avale et le sens qui brûle mon poumon Et l'emplit d'un désir éternel et coupable. Baudelaire
Posté par tykeltia à 06:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 novembre 2005

Le Doute

Le doute s'est installé, il règne en ma demeureIl a pris ses quartiers, s'inscrit en profondeurComment détruire en moi ce nouvel ennemiComment faire taire en moi sa maudite chansonDissiper ce poison qui me ronge la nuitEt méloigne de toi plus sûrement qu'une prison Comment faire apparaître la précieuse amnésieQui soulage et apaise les terribles blessuresQui soulage et apaise les cruelles morsuresQui soulage et guérit grands et petits soucis Peut-on illuminer un ciel noir et obscurPeut-on lire dans un coeur qui fuit la... [Lire la suite]
Posté par tykeltia à 13:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 novembre 2005

Torpeur

Assise au coin du feu dans son vieux rocking-chairElle écoute les flammes réchauffer sa misèreSon coeur est engourdi, plongé dans la torpeurIl bat au ralenti, esclave de ses humeurs Dans la vallée des non-dits, il s'éteint peu à peuDans le lit des silences, il meurt à petit feuPour se battre pour lui, elle a fait fi de toute prudencePour se battre pour lui, elle a ôté toutes ses défensesMais lui il continue encore à se cacher   Par à coups, par moments, il laisse déborder  Son coeur, ses sentiments, toujours très... [Lire la suite]
Posté par tykeltia à 15:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 novembre 2005

Incertitude

Un cadran lumineux aperçu entre deuxVient troubler l’harmonie de cette journée de pluieSe sentir à l’écart d’une partie de ta vieVivre à côté de toi devient plus douloureux Cette longue incertitude qui me ronge le cœurFait resurgir en moi tous les doutes qui m’assaillentAvoir confiance en toi est une dure batailleMe livrer tes secrets libèreraient mon cœur A malmener ainsi mes neurones fatiguésJ’efface de ma vie ce sourire intérieurQui me faisait vibrer et goûter aux senteursDes petits plaisirs simples et des joies partagées ... [Lire la suite]
Posté par tykeltia à 16:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 novembre 2005

Brise marine

Le regard délavé pointé sur l’horizonElle attend le retour du pêcheur égaréLes nuages menaçants s’accumulent sous son frontDifficile de garder cœur serein et léger Les anciennes blessures remontent à la surfaceComme un oiseau blessé échoué sur le sableElle garde encore espoir de jours plus agréablesElle essaie vaillamment d’assurer,  de faire face La brise chargée d’embruns vient chatouiller son nezUn sourire incertain se dessine sur ses lèvresL’air iodé de la mer lui fait se rappelerLes souvenirs perdus, enfouis sous ses... [Lire la suite]
Posté par tykeltia à 17:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 novembre 2005

Naufrage

Balayée, balancée, je chavire et je couleMarre d'être ballotée au bon gré de la houleMarre de monter, descendre, marre d'espérer, d'attendreQu'enfin un port d'attache à ma porte se présenteMarre de hurler sans bruitMarre de me battre aussiSi pour un peu de paix, Pour un peu de répitIl faut virer de bordJe t'en prie, allons-y Mon esprit et mon âme ont besoin de reposMon coeur est fatigué ainsi que mon cerveauLaisser le temps au temps d'aplanir, d'adoucirLaisser le temps au temps pour pouvoir rebâtir
Posté par tykeltia à 23:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 novembre 2005

Elle

Quand je l'ai vue, j'ai comprisCe qui en elle t'a attiréCe côté petite fille, cette fragilitéCe côté femme-enfant remplie d'incohérencesCe côté femme-enfant malgré les apparencesA ce jeu, pas de doute, je ne suis pas de tailleJe n'ai même pas envie de livrer la batailleBien différente je suis et ne puis pas changerTrop fière et trop entière, pourtant peu rassurée Depuis, de par ta réactionJe me pose des questions Cherches-tu avant tout quelqu'un à protégerCherches-tu avant tout à être chevalierFaut-il encore lutter ou te laisser... [Lire la suite]
Posté par tykeltia à 15:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]